French

caroline et la riviere….suite et fin

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

caroline et la riviere….suite et finRappel : Dans l’épisode précédent intitulé “Caroline et la rivière”, Alexandre et moi avons fait la connaissance de Caroline au bord d’une rivière. Elle nous a fait vivre notre première masturbation. Nous devons nous revoir le lendemain, au même endroit.En arrivant à la rivière, je vois Caroline qui nous attendait. Elle nous fait un petit signe de loin. Aujourd’hui, elle porte une petite jupe courte, jaune et une sorte de boléro sans bretelles juste fixé par un nœud croisé sur le devant. On se trempe les pieds dans l’eau. On la rejoint rapidement. Je m’approche d’elle et lui faisun baiser sur la bouche.- “Doucement Jean” me dit-elle. “Nous avons le temps cet après-midi. J’ai prévenu mes parents que je risquais de rentrer tard.”Elle m’embrasse alors doucement et embrasse Alexandre ensuite. On se regarde un peu, sans trop savoir quoi dire.- “Tu nous as bien eu hier. En tous les cas, merci, c’était très agréable. Et pour moi c’était la première fois.” dis-je au bout d’un moment- “Pour moi aussi” renchérit Alexandre.- “C’est vrai ? Mais alors, vous êtes puceaux ?”Après une certaine hésitation, je réponds qu’ouï. Pour Alexandre aussi. Il précise pourtant :- “Moi, au début de l’été, on s’est un peu amusé à se caresser avec ma cousine Sophie. On était quand même resté habillés.”Elle reste là, pensive pendant quelques secondes. Puis elle nous dit- “On va peut-être pas discuter tout l’après-midi. Allons donc nous baigner si vous le voulez bien.”En disant cela, elle défait le nœud de son boléro. Celui-ci s’ouvre et, n’étant plus retenu tombe à ses pieds.Elle porte un petit soutien-gorge beige, à balconnets, qui laisse apercevoir le bout des tétons. Elle défaitalors le bouton de sa jupette.- “Vous ne vous déshabillez pas ?”- “Si, mais on attend que tu as fini. Pendant ce temps, on te regarde.”Elle fait alors descendre la fermeture éclair de sa jupe. Elle la fait ensuite glisser le long de ses jambes. Elle se tourne et la ramasse. En faisant cela, elle nous montre ses fesses, que le petit string assorti au soutien gorge ne cache pas. Je commence à avoir une érection. Elle range son boléro et sa jupe. Le dos toujourstourné elle dit :- “Jean, peux-tu défaire mon soutien gorge ?”Je m’approche alors dans son dos. Mes mains tremblent. J’ai un peu de mal à défaire le fermoir, mais j’y arrive. Cela libère ses seins. Je ne peux pas m’empêcher de les att****r à pleines mains. D’une petite tape, elle se dégage, se retourne et me dit- “J’ai dit que l’on allait se baigner. Pas de ça !”Puis en souriant, et en faisant descendre son string, elle ajoute “Pour l’instant.”Depuis hier, elle s’est rasé le sexe. Seul un petit triangle de poil surplombe son pubis, la pointe orientée vers le bas. Nous voyons le début des lèvres de sa chatte. Elle voit où se pose notre regard et demande si cela nous plaît.- “Bien sûr” avons-nous répondu en cœur.Elle s’assied alors en tailleur, nous regarde et dit- “A mon tour de mater un peu. Je vous attends”Dans cette position, elle ne cache plus grand chose de son anatomie. Sa chatte apparaît, rosée, légèrement ouverte. Mon érection se confirme. Je retire rapidement mes sandales, mon tee-shirt et mon short, suivi de près par Alex. Je regarde alors Caroline dans les yeux et je retire mon caleçon, dont le tissu est tendu par mon pénis déjà raide. En retirant mon caleçon, l’élastique se prend dans ma verge et la tire vers le bas. Lorsqu’il se libère, ma bite remonte brusquement et claque contre mon bas-ventre.- “Et bien Jean, tu me sembles en grande forme” dit Caroline.Alex est lui aussi nu, mais sa verge semble moins gonflée que la mienne. Nous plongeons tous les trois dans l’eau froide. Nous nageons un peu, puis rapidement, Caroline nous pousse tous les deux sous l’eau. Nous jouons ainsi pendant de longues minutes. A un moment, Alex et moi attrapons Caroline, lui devant et moi derrière. Elle semble l’avoir fait un peu exprès, car aussitôt, elle se plaque contre Alex et lui passe lesbras autour du cou. Voyant cela, je me colle à son dos. Au bout de quelques instants, cette situation redonne vigueur à ma bite, qui se glisse alors entre ses cuisses. Je sens qu’il y a déjà là un concurrent. En effet, Alex semble être dans le même état. En fait, je n’avais pas remarqué qu’ils étaient en train de s’embrasser à pleine bouche. Caroline ne bouge plus et se laisse porter. Alex et moi battons frénétiquement des pieds,essayant de rester hors de l’eau.- “Si nous retournons à illegal bahis terre, ce sera plus pratique non ?” dis-je- “Tu as raison” nous dit Caroline. Elle se dégage et retournes sur terre en nageant. Nous la suivons, Alex étant le premier à sortir de l’eau, suivi par Caroline. Elle prend alors le contrôle de la situation.- Assieds-toi là et ne bouges pas.” me dit-elle. “Pour l’instant, je m’occupe d’Alexandre. Quand à toi, Alex, mets-toi ici, à quatre pattes. Non, la tête de l’autre coté. Et écartes les cuisses. Plus que ça !”Dans cette position, je vois les fesses d’Alex en premier plan. Entre ses cuisses bien écartées, je vois son anus légèrement poilu, ses bourses et sa bite, raide, pointée vers le bas. Caroline s’agenouille à coté de lui, au niveau de ses hanches. Elle se penche un peu, sa poitrine posé sur les fesses d’Alex. De sa main gauche, elle lui att**** la verge et commences à le branler. Très vite, Alex commence à haleter. On dirait presque qu’elle est en train de le traire. Elle commence alors à lui caresser l’anus avec l’index de sa main droite. Au bout d’une minute ou deux, elle se suce l’index et lentement, elle lui enfonce unephalange, puis une seconde et enfin le doigt entier dans le fondement. Elle commence un mouvement de va et vient tout en continuant à le branler. Elle enfonce alors un second doigt, puis poursuit sa sodomie. Elledit ensuite à Alex d’attendre sans bouger, se lève et va farfouiller dans son sac. Elle en sort un petit objet long et rosé. C’est un gode ayant la forme d’un pénis assez fin mais de 15 cm de long environ, terminé d’un coté par un gland assez gros et deux couilles.Elle revient vers Alex qui n’a pas bougé. Elle reprend sa position, lui reprend la verge en main et commence à lui enfoncer le gode dans l’anus toujours légèrement dilaté. Il se cambre sous l’effet de cette sodomie. Elle enfonce le gode encore plus loin. Il est maintenant entré à moitié. Elle le ressort complètement,doucement, puis l’enfonce à nouveau, un peu plus vite cette fois, tout en continuant à le branler. En forçant un peu, progressivement, elle le pénètre entièrement. Alex ne bouge plus. Elle lâche alors sa verge et le gode et s’allonge sur le dos et glisse sa tête entre les cuisses, à la hauteur du pénis. D’une main, elle att**** sa bite à la base, de l’autre elle reprend le gode qui commence à ressortir tout seul. Elle dirige la bite d’Alex vers sa bouche et avale son gland. Alex pousse alors un long soupir. Elle écarte les cuisses, me dévoilant sa chatte, presque totalement rasée. Ses lèvres sont gonflées de désir. Elle monta la tête et engloutit sa bitetotalement. Dans le même temps, elle fait entrer et sortir le gode de son cul. Sa main maintient toujours cette bite à sa base ayant maintenant saisi les couilles également. Elle se met à avancer et reculer la tête, faisant coulisser ses lèvres le long de cette tige de chair.Depuis que je me masturbe dans mon coin, je sens que je vais finir par jouir devant ce spectacle. Je respire bruyamment car elle sort la bite de sa bouche avec un bruit de succion et dit :- “Jean, caresses moi plutôt. Mais interdiction de goûter ma chatte sous peine d’abstinence.”Je m’allonge alors et avec mes doigts, je commence à caresser ses lèvres, puis à ouvrir sa chatte. Elle mouille beaucoup. Je dégage son clitoris et je commence à le caresser. Je l’entends pousser des “mmmmm” pendant qu’elle suce et aspire la bite de mon copain. Celui-ci se cambre de plus en plus. Le gode lui explose toujoursl’anus, de plus en plus rapidement et profondément. Alex semble apprécier, laissant échapper :- “Oui, c’est bon. Tu suces bien. Ahhh. Doucement avec mon cul, mais continue. C’est bon.. Oh, je .. vais… jouir.”Elle entoure son gland de ses lèvres. Ses joues sont creusées, signe qu’elle aspire son sexe. Je vois sa langue passer régulièrement sur ses joues. Elle doit la faire tourner autour de son gland. Avec sa main, elle a lâcher ses couilles et le branle consciencieusement maintenant.Je vois alors le corps d’Alex se tendre. Il frissonne et je vois son sexe se raidir et se redresser par à coup. J’enfonce alors un doigt dans la chatte de Caroline qui se redresse aussi. Il râle pendant qu’il décharge dans sa bouche. Elle avale son foutre, et je vois sa gorge déglutir entre chaque jet. J’essaie de suivre leur rythme, faisant entrer et sortir mon majeur de sa chatte à chaque spasme d’Alex. Comme hier, elle le vide complètement, faisant glisser son sperme vers la illegal bahis siteleri sortie. Elle a arrêté de le sodomiser et ressort le gode de son cul. Il brille, signe qu’Alex l’a bien lubrifié. Elle continue à le sucer doucement quelques instants. Alex retombe sur le dos, épuisé. Elle laisse alors sa verge et avale ses couilles sur lesquelles un peu de sperme à coulé.Elle s’allonge un instant et reprend lentement sa respiration. Puis elle se lève et dit :- “Alex, allonges toi vers nous. Maintenant, c’est à toi de regarder. Je vais m’occuper de Jean qui m’a si bien caressé pour un puceau. Et toi Jean” dit-elle en se tournant vers moi, “pour savoir caresser comme cela, tu es sûr d’être puceau ? Où alors, tu regardes des films pornos en cachette peut-être ?”Sans me laisser le temps de répondre, elle m’allonge de force sur le dos, se met à quatre pattes, tête bêche au-dessus de moi et att**** ma pine, raide et droite.- “Recommences tes caresses, tu fais ça bien. Mais encore une fois, ne me lèches pas.”Je regarde cette chatte, à quelques centimètres de ma bouche, et que je ne peux pas goûter. Pendant un instant, j’imagine passer outre son ordre, mais finalement j’obéis. Je passe alors un doigt le long de ses lèvres, forçant sa chatte à s’ouvrir un peu plus. Mon majeur commence à la pénétrer.Pendant ce temps, elle me branle un peu, me malaxe les couilles.- “Alex, rapproches toi un peu, tu verras mieux.” dit-elle et elle décalotte alors ma bite.Elle me lèche doucement le gland, puis avale ma bite. Je sens la chaleur de sa bouche se répandre sur mon sexe, sa main serrant mes couilles. Sa langue caresse mon gland. Je sens la pression de ses joues etl’aspiration de sa succion. Elle monte et descend le long de ma verge, sortant fréquemment le gland bruyamment.Elle lâche mes couilles et saisit ma verge. Pourtant j’ai le sentiment que cette main est différente.- “Serre la un peu plus et monte et descends” dit-elle.Je comprends alors que c’est la main d’Alex qui serre ma bite. J’essaie de me débattre en leurdisant d’arrêter, que c’est dégueulasse.- “Arrêtes de bouger” me dit-elle ” et laisse-toi faire. Fais-moi confiance.”Alex me branle doucement. Passé les premiers instants de répulsion, je dois avouer que cette caresse n’est pas plus désagréable que celle faite par Caroline.- “Caresses lui les bourses avec ton autre main. Tu verras, il adore ça, ça fait frémir sa queue.”Ce qu’il fait immédiatement. C’est vrai que c’est bon.- “Lèches lui un peu le gland, il commence à être un peu sec” dit-elle.- “Euh, non, pas encore” répond t’il “C’est trop rapide. Et puis, je ne suis pas PD.”Ouf. J’ai pourtant, par peur, arrêté de caresser Caroline.Elle se penche alors et avale ma queue. Se faire sucer par une fille pendant que votre copain vous branle est une expérience inoubliable. Je sens un des doigts d’Alex se diriger vers mon anus. Il dit :- “On va le sodomiser avec le gode aussi ?”- “Non, j’ai envie d’essayer d’autres choses. Tu ne veux vraiment pas le sucer ?”- “J’aimerais mieux pas. Ou alors un tout petit peu.”- “Alex, fais pas le con. On n’est pas PD. Arrêtes, fais pas ça !”Caroline me serre un peu plus fort avec ses jambes. Je sens le souffle d’Alex sur mes bourses. Puis sa bouche sur mon gland. Il l’effleure puis l’avale un peu plus. Il descend légèrement sur la verge et la ressort rapidement. Il recommence un peu, fermant un peu plus la bouche. Sérieusement, c’est pas désagréable,mais je ne prends pas de plaisir.- “Arrêtez, je n’aime pas cela. Sincèrement, ça ne me procure pas de plaisir..”- “T’es chiant” me dit Caroline. “J’aime bien vous voir moi. Je peux pas en profiter un peu ?”Nous restons un peu comme cela, sans bouger. Finalement, je dis :- “OK, mais pas longtemps, et Caroline, c’est bien pour te faire plaisir. Par contre, je veux te bouffer la chatte en même temps.”- “Merci Jean, c’est d’accord. Je n’ai jamais vu un mec en sucer un autre.”Alex engloutit alors rapidement mon sexe. Sa langue s’enroule autour de mon gland. Elle est plus râpeuse que celle de Caroline, mais me fait pas mal d’effet quand même. Il me pompe, montant et descendant le long de ma verge. Par moment, il me mordille le gland. Je suis vraiment surpris. Moi, je n’aurais jamais osé.- “Jean, tu n’aimes pas, mais tu bandes toujours autant” fait remarquer malicieusement Caroline. “Alex, fais gaffe, ne le fais pas jouir, cela je me le réserve.”Je lui embrasse la chatte, glissant ma langue entre ses lèvres, à la recherche de son canlı bahis siteleri clito. Sa chatte est douce, légèrement acidulé. Elle mouille de plus en plus et je sens sa sève intime me couler le long du menton. J’enfonce un doigt dans sa chatte, la pénétrant doucement, mais le plus profondément possible.- “Alex, bouffes lui les couilles. Il va finir par me faire jouir ce cochon.”Il lâche alors ma bite et m’avale les couilles. Par réflexe, j’ouvre un peu plus mes cuisses. Sans hésiter, il dirige un doigt vers mon anus et me l’enfonce. Je me cambre pour éviter cette intromission, mais en faisant cela, je lui permets d’avancer un peu plus sa main. En retombant, je m’empale sur sonmajeur, qui me pénètres violemment. Je pousse un cri. En réponse, Caro avale ma queue pendantqu’Alex me sodomise et me bouffe les couilles. Son majeur entre et sort de mon anus, provoquant une sensation inconnue mais plutôt agréable, la première douleur passée.- “Oh.. Je.. sssens que que je vais jouir” dis-je.- “Mmmm” dit Caro, puis lâchant ma bite ” moi. aussi. Continues comme ça.. Oui, c’est bon. Caresses moi le clito pendant que tu me pénètres.”Nous ayant entendu, Alex redouble d’attention pour mon cul. Son doigt se met à bouger circulairement en même temps qu’il entre et sort. Avec son pouce, il me caresse la zone entre le pénis et l’anus. C’est très doux et très agréable.Caro se met à crier et sort ma bite de sa bouche.- “Ouui.. C’est bon. Ah.. Je jouis. Arrêtes, arrêtes Jean. Ah !”Je cesse mes caresses, tout en prenant de plus en plus de cyprine sur le menton. Son corps est secoué de spasmes et de frissons. Sa tête tombe à coté de celle d’Alex, qui continue à me sodomiser de son doigt. Elle reste là, regardant faire mon ami. Je sens à ses seins sur mon ventre que son corps s’agite toujours par spasmes. Puis elle se redresse et reprend mon sexe en bouche. Elle s’active sur ma queue frénétiquement et demande à Alex d’aller plus vite. Au bout de quelques secondes, sous l’action conjuguée de leurs caresses, je ne tardepas à sentir monter ma semence.- “Att. Attention !! Je vais gicler..”Je sens comme une décharge dans mon bas-ventre, un spasme me saisir, et le sperme monter dans ma verge. Je sens la bouche de Caroline se raffermir sur ma bite. Mon foutre va s’écraser dans sa bouche, inondant sa gorge. J’ai rarement joui avec une telle v******e. J’ai l’impression que mes jets de spermes sont d’une force inouïe et que je vais me vider complètement les couilles. Patiemment, Caro avale chaque goutte qui sort de mon corps. Je me détends, totalement épuisé, retombant sur le bras d’Alex qui cesse alors de me titiller l’anus. Je sens leurs souffles sur mes bourses, vidées. J’ai la chatte de Caro prés du visage et je ne peux m’empêcher d’y déposer un baiser.- “C’est gentil ça” me fait-elle en se relevant et en venant s’allonger à mes cotés. “Alex, vient à coté de moi. Merci mes deux amants. L’après-midi commence plutôt bien.”Apaisés, fatigués, je me suis endormi, comme Alex et Caro.Tout à coup, je sens un liquide chaud m’asperger le visage. J’ouvre brusquement les yeux et, là, bouche ouverte d’étonnement, je reçois une seconde giclée de liquide. Une partie atterri au fond de ma gorge Il s’agit en fait, du sperme d’Alex que Caroline est en train de branler à quelques centimètres de mon visage.Elle est là, souriante, tandis qu’Alex, les yeux fermés, me jouit dessus. Je reçois encore un nouveau jet, beaucoup moins important.- “En te voyant dormir comme cela, j’ai eu cette idée.” dit Caro. “J’espère que tu n’es pas fâché ?”- Vous auriez pu me réveiller pour que je participe à vos jeux ?” dis-je en retirant un peu de sperme qui avait atterri sur ma bouche- “Et bien, tu n’as qu’à le sucer” me dit Caro.Sans réfléchir, les sens étourdis, j’att**** la bite d’Alex et je l’avale. Il lâche à nouveau un jet de sperme dans ma bouche. Le goût est particulier, ressemblant un peu au goût du riz. J’aspire complètement sa semence, et veillant à ne pas l’avaler. Puis je sors sa bite et je crache le sperme sur le sol, légèrement dégoûté par ce que je venais de faire.- “Alors, tu te sens PD maintenant ?” me demandes Caro.- “Non, je ne sais pas. Mais je ne suis pas très fier de moi.” __*- “Pourquoi ? Tu as donné du plaisir à ton ami. Il y a de quoi être fier, crois-moi ! N’est-ce pas Alex ?”- “Oui ! Moi je suis heureux de t’avoir sucé tout à l’heure. Peut-être que tu pourras jouir dans ma bouche, un jour si tu le veux bien ?”Pour couper court et ne pas répondre à cette question, je dis :- “On verra, mais je n’y tiens pas vraiment. Pour l’instant, si on allait se baigner et se nettoyer un peu ?”En fait, je me sens sale et j’ai bien besoin de cela. La suite de l’après-midi me parait moins rose à présent.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Comment here